La grossesse épisode 1 : 1er et 2nd mois

Voilà le moment que vous attendiez très certainement depuis de longs mois. Voilà le temps que je me confie un peu sur ma grossesse cette « magnifique » expérience féminine…

Episode 1 : 1er et 2nd mois « La panique »

Misscalimero142384728130_art

Le premier mois je ne savais pas que j’étais enceinte alors bon c’est vite résumé. Au bout d’un mois j’attendais donc comme toute femme qui se respecte l’arrivé des anglais (elle est bonne celle là quand t’habite en angleterre). Etant réglée comme une horloge suisse au bout de quatre jours de retard j’ai commencé à me dire qu’il serait bien que je passe par la pharmacie acheter un test de grossesse. Mais au fond j’étais sûre de pas être enceinte je le sentais bien que ça travaillais dans mon bas ventre…J’allais donc avoir mes règles d’un moment à l’autre… Au petit matin je m’en vais donc faire le truc le plus glamour qui soit : aller pisser sur une bandelette en essayant de pas louper le jet mais de pas m’en foutre partout. Monsieur lui, n’ayant pas compris à son âge avancé qu’un test de grossesse se fait au petit matin, est resté au lit et m’a laissé toute seule me démerder avec mon machin… Bon j’m’en fout je suis pas stressée, j’approche les 29 ans et si c’est positif ce sera pas une mauvaise chose et si c’est négatif bah ce sera juste négatif. Je pisse donc sur mon machin en me disant qu’il va falloir que j’attende toute seule pendant 2-3 min l’apparition (ou non) de la fameuse bande…Mais à peine au contact de mon urine la bande du positif vire au rose bien franc. Je pense que le truc aurai eu une alarme il se serait mis à biper rien qu’en me voyant. Pas de doute possible donc, je suis enceinte!!!! Première chose à faire : le dire à Monsieur confortablement resté au fond du lit. Alors d’abord je l’engueule de pas l’avoir trouvé à attendre impatiemment derrière la porte et ensuite je lui annonce « bah chuis enceinte ! » (je sais j’aurai pu mettre les formes, et j’avais pensé à milles façons de lui annoncer au cas où ça arriverai un jour, mais là il était plus temps de tourner autours du pot!). Lui me répond « So cool!!! I’m so happy! ». Et là je me rends compte que moi je ne saute pas de joie comme je l’aurai imaginé, non, dans la tête c’est le branle-bas de combat… pour vous donner une idée dans ma tête c’était plutôt ça :

Patrick-Spongebob-Freak-Out-Run-In-Circles.gif

J’étais contente de la nouvelle mais à la fois je réalisais que j’allais être MAMAN. Pas juste une maman, non, je serai LA maman de mon enfant… LA seule responsable de tout ce qui pourra lui arriver jusqu’à ses 18 ans. A partir de maintenant et ce pour les 20 ans à venir je devrais être irréprochable et responsable…A partir d’aujourd’hui il allait falloir que je fasse attention à ma santé et ce jusqu’en Septembre, car en Septembre je serai MAMAN!!!!! Attends…Septembre de cette année? Genre à la rentrée prochaine? Genre juste après les prochains beaux jours BOUM je serai maman! Houlala…Mais 9 mois c’est vraiment pas assez long!!! Pourquoi selon l’accoutumé il faudrait un an pour organiser un mariage (qui change pas grand chose à ton quotidien) et seulement 8 mois pour se faire à l’idée qu’on va être MAMAN (qui changera pour toujours ton quotidien)!!!!

Et après toute la journée j’avais cette sensation bizarre de ne pas réaliser qu’à partir de ce jour plus rien ne sera comme avant…Bien sûr j’ai fait ce que j’avais à faire, tout comme un jour normal et parfois pendant quelques secondes j’oubliais et la seconde d’après mon coeur se serrait…Comment j’avais pu oublier pendant deux secondes ce qui venait/allait se passer dans ma vie!

La première chose que j’ai faite c’est prendre RDV chez le médecin plus tard dans l’après-midi. Et là encore y’avait comme une impression de bizarre, d’irréel. Imaginez-vous moi et Stefano, assis inconfortablement sur nos chaises, faisant face au médecin :

« Qu’est-ce qui vous amène? »

(une grippe, une entorse, une dépression…dis quelque chose!)

« On a fait un test de grossesse ce matin et je suis enceinte »

« Félicitation ! »

(euh, vraiment? Non parce que c’est pas comme si j’avais déployé des efforts considérables pour y arriver, travailler dur, enfin c’est pas comme si j’l’avais fais exprès, c’est…je…pfff)

« Merci » -sourire coincé-

« Bon alors tout d’abord je vais vous parler de ce qu’il faut et ne faut pas manger… »

(Allez! Paye ta leçon de morale! Je suis sûre qu’il va me dire faut pas boire d’alcool, c’est pô bien! Et puis faut pas fumer, c’est pô bien! Et puis faut pas mangé des animaux crus, c’est pô bien!)

« …Alors vous devrez éviter la papaye… »

(Ahahahahahah! La papaye! lLa bonne blague!) -rire nerveux-

« Vraiment ? » (sous entendu vraiment vous êtes sérieux le truc le plus important qu’il vous viens à l’esprit c’est la papaye???)

« Oui! car elle peut contenir des germes, blablabla »

(Ah non mais il est sérieux en plus! :-o)

Ensuite la liste c’est allongée et j’étais plus trop attentive après le coup de la papaye…Bon j’ai entendu des trucs un peu déprimant genre « Paté » « Fromage » « Charcuterie ». Mais pour finir avec mon anecdote il n’a même pas mentionné l’alcool ! Jme suis tout de même inquiétée car en repassant le mois passé dans ma tête je me suis remémorer les Christmas dinner en Angleterre, les repas de familles en France, et le jour de l’an…On peut pas dire que c’était le régime sec en Décembre… Enfin selon le médecin cela n’aura pas encore pu avoir d’incidence sur l’embryon qui n’était pas encore accroché…Soit…

Après tout cela j’ai passée plusieurs semaines à reluquer les poussettes et les mini-humains que je croisais dans la rue… Jme disais « ça c’est toi dans quelques mois ma vielle »… Oh là là! Je vais porter des leggings et des baskets, m’attacher les cheveux que je n’aurai pas démêlés depuis des jours, j’aurai des cernes à n’en plus finir et mon nouveau parfum sera « régurgitations » de Chanel!!!! Oh là là!

Et tous ces chamboulements qui s’opéraient dans ma tête devais y rester confinés. Hé oui, étant un peu superstitieuse j’ai tout de suite dit à Stefano qu’il fallait qu’on attende le 3ème mois pour faire une annonce. Bon y’a pas que la superstition…Il faut dire que je ne réalisais pas moi-même ce que ça représentait, c’était ma première grossesse et les risques de fausses couches étant élevées durant le premier trimestre, je n’avais pas envie de devoir retéléphoner à tout le monde pour annoncer une mauvaise nouvelle, que tout le monde me plaigne, soit triste et désolée pour moi, alors que moi je n’avais même pas encore assimilé la nouvelle. Du coup nous nous sommes donnés le droit de le dire à deux personnes max chacun. Lui à choisi de le dire à son boss (pour le préparer à son départ) et à un collègue dont il est proche (pour pouvoir en parler a quelqu’un et pour que lui aussi soit préparer à ce qu’il parte « bientôt »). Pour ma part je l’ai annoncé à mes deux amies françaises du boulot. Déjà ça m’a permis d’en parler et puis ça me rassurait de savoir que si quoique ce soit se passait quelqu’un sur place était au courant. Et puis ça me rassurait aussi d’avoir des copines qui puissent me couvrir au cas où, me soutenir ou m’aider si besoin.

On pourra dire que ce deuxième mois fut long! Trèèèès long! Un long processus d’assimilation mêlé à quelques moments de panique…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s